Au sujet du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Liège


Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Liège compte plus de 5000 employés répartis sur différents sites, dont 3 d’hospitalisation (CHU Sart Tilman, CHU-ND Bruyères et CHU Ourthe-Amblève), pour un total de 895 lits agréés.

La mise en place d’un Dossier Patient informatisé (DPI) a figuré dans les priorités du CHU de Liège dès le plan stratégique institutionnel validé en mai 2003.

Entre 2004 et 2016, le CHU s’est doté d’un Dossier Patient Informatisé regroupant toutes les informations médicales (dossiers et prescriptions), infirmières (dossier infirmier), paramédicales et diététiques, mais également d’un RIS-PACS complet au niveau de l’imagerie médicale. Certaines applications spécialisées ont également été implémentées (ex : logiciels de médecine nucléaire ou de radiothérapie) et sont intégrées au DPI du patient.

La mise en place d’un tel DPI intégré apporte le bénéfice d’une centralisation en temps réel de l’information relative à la prise en charge du patient, accessible à toute personne autorisée évitant ainsi les inconvénients et risques de la documentation papier. Le DPI constitue également un potentiel de standardisation des processus via une structuration du dossier médical (dossier minimum commun à tous les services), des schémas de prescription liés à des pathologies ou spécialités, des plans de soins spécifiques aux problèmes identifiés …

Tout l’appareillage médical est également progressivement connecté au DPI afin d’y intégrer des données structurées ou non structurées. Plus de 200 appareils sont actuellement connectés.

Toutes les unités de soins normaux ont été équipées d’un « tableau blanc » électronique reprenant la synthèse de la prise en charge de chaque patient, y compris les alertes (médicament non donné, …). Le contenu de ces tableaux a été défini avec l’unité de soins.

L’ensemble des données du DPI sont reprises dans des bases de données accessibles au moyen d’outils de type Business Intelligence.

Le DPI du CHU de Liège est actuellement accessible dans l’hôpital à partir de plus de 5.000 postes de travail. Il est également disponible depuis l’extérieur au moyen d’une connexion sécurisée mettant en œuvre l’authentification forte avec la carte d’identité.

En 2016, le CHU de Liège voit ses efforts reconnus au niveau international en atteignant le niveau 6 de l’échelle EMRAM.

Le DPI et le RIS-PACS du CHU de Liège permettent aujourd’hui l’échange de données vers l’extérieur afin d’assurer une meilleure continuité des soins extramuros : le CHU de Liège est inscrit dans le réseau d’échange de données du Réseau Santé Wallon et son imagerie médicale est accessible via un portail spécifique.

La mise en œuvre du plan stratégique nommé plan CAP 2020 a vu le lancement de 32 nouveaux projets. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer le développement de l’hospitalisation à domicile, la télémédecine, l’amélioration des processus, l’amélioration du partage de données avec les médecins extérieurs, les indicateurs de qualité-projet qui reposent sur les données IT.

Après avoir obtenu l’EMRAM 6 en 2016, le CHU reste dans une dynamique d’optimisation de son informatique médicale afin de rester en phase avec le niveau 6 de l’échelle EMRAM 2.0 ainsi que d’évoluer vers le niveau 7.